Règlement d’ordre intérieur

  1. LA VIE AU QUOTIDIEN

Pour vivre dans la sérénité, l’école doit être organisée. Il est donc normal que des exigences soient imposées. On fera donc appel à la bonne volonté de chacun (enfants, parents, personnel de l’école) en espérant qu’ils se sentent concernés car la prévention vaut mieux que la répression.

          HORAIRE

L’école est ouverte de 7h30 à 17h30. Les parents veilleront à ce que leur enfant soit présent à l’école pour le début des cours.

Cours de la matinée : de 8h30 à 12h10 ;

Cours de l’après-midi : de 13h30 à 15h10.

Ecole primaire :

– rentrée et début des cours à 8h30. Les enfants seront présents dès 8h25 ;

Il vous est possible de rencontrer l’enseignant au-delà de votre enfant dès 8h20, soit au bureau, soit dans la cour.

Ecole maternelle :

Les institutrices seront à votre disposition de 8h20 à 8h30 dans la cours ou le bureau

Dès 8h30, les institutrices rentrent dans leur classe avec leur rang. Seuls les parents de 1ère maternelle-accueil et 2ème                       maternelle sont autorisés à accompagner leur enfant dans la classe ;

Afin de ne pas perturber la première activité, il est demandé de ne pas arriver après 9h00.

 

  • RENTREE MATIN ET MIDI

Les parents ont la possibilité de rencontrer les titulaires le matin. Si cela s’avère impossible, il est alors souhaitable de prendre rendez-vous par l’intermédiaire du journal de classe de l’enfant.

 

J’insiste une nouvelle fois pour qu’au son de la sonnerie annonçant la rentrée, les parents se retirent sans tarder et évitent de retenir les enseignants ou de se rendre dans les couloirs.

 

L’accès aux locaux de classe est interdit pendant les heures de cours, sauf autorisation de la Direction. On passera donc par son bureau pour en demander l’autorisation. Il doit y avoir un motif sérieux et impérieux pour demander à rencontrer un enseignant pendant les heures de classe. Le directeur pourra proposer un autre moment s’il le juge préférable.

 

Chaque minute est précieuse et la qualité de notre enseignement dépend aussi du respect de ces consignes.

 

  • SORTIES
    • Cycles 5-8 et 8-12 :
      • tous les élèves sortent à 15h10.
      • Les enfants de 3ème maternelle, de 1ère et 2ème année par l’entrée principale du bâtiment ;
      • Les enfants de 3ème, 4ème, 5ème et 6ème année par la barrière.

 

  • Cycle 2,5 – 5 :
    • Pour rappel : 12h10 pour tous – 12h05 pour le cycle 2,5 – 5
    • Il est impératif que les enseignants responsables de la sortie connaissent les enfants qui retournent à midi afin d’éviter toute sortie intempestive. Nous vous prions, chers parents, de choisir entre 2 solutions :
  • le retour à midi TOUS les jours ;
  • le dîner à midi TOUS les jours.

Les éventuelles dérogations (aussi rares que possible) ne seront accordées que sur présentation écrite des parents, datée et signée.

 

  • DINERS
    • Dîner tartines: les enfants qui dînent à l’école ne sont pas autorisés à sortir de l’école pendant la pause de midi pour quelque raison que ce soit.
    • Dîner chaud: 2€45 (primaires) et 2€05 (maternelles) par repas, potage et dessert compris.

Il faut s’inscrire et payer le lundi matin pour le restant de la semaine. L’enfant qui ne satisfait pas à ces deux conditions ne saurait bénéficier du repas.

Une maman accompagne les enfants inscrits au restaurant scolaire.

  • Dîner à domicile: les enfants qui retournent chez eux dîner à la maison ne peuvent entrer dans l’école avant 13h15. LA GRILLE RESTERA FERMEE DE 12H15 à 13H15.

 

  • GARDERIES

Lors des garderies, Madame TRIOMPHE, préposée à la surveillance des enfants, s’efforcera de conserver une atmosphère éducative.

 

Garderie du matin : dès 7h30

Garderie du soir : jusqu’à 17h30.

 

Il faut aussi savoir que la garderie est un service : POLITESSE ET BONNE CONDUITE y seront de rigueur sous peine de s’en voir exclus.

 

Important :

  • pour les parents qui ne respecteront pas ces heures de fermeture, le paiement des heures supplémentaires sera réclamé ;
  • les enfants qui arrivent le matin avant 8h15 doivent obligatoirement aller à la garderie (gratuite de 8h00 à 8h15). Pas d’enfant dans la cour avant 8h15 ;
  • de même, les enfants dont les parents sont en retard à 15h10 seront d’office envoyés à la garderie pour des raisons de sécurité.

 

  • CODE DE VIE
    • Arrivée à l’heure : en cas de retard, passer par le bureau du directeur ;
    • Ne sortir de l’établissement sous aucun prétexte, sauf autorisation régulière pour le repas de midi ;
    • Veillez à toujours être en ordre : travaux et documents signés et rendus à temps, matériel scolaire et sportif, etc…
    • Au réfectoire, manger calmement en respectant les règles d’hygiène (mains propres, serviette, bouche fermée…) et sans se déplacer inutilement ;
    • Ne pas se trouver dans le niveau des maternelles, ni dans les couloirs, escaliers et classes pendant les récréations ;
    • Etre soucieux de son hygiène : cependant, robinets, éviers et WC n’ont pas été installés pour jouer ;
    • Maintenir la propreté et l’ordre : ni papiers ni berlingots, ni boîtes, ni gros mots ne pollueront l’école. Utiliser son sourire et son sens du service ;
    • En récréation, éviter les jeux brutaux et les jeux à clans. Jouer au football avec des ballons légers et en respectant les autres est permis sauf le matin avant 8h30 et le jeudi après-midi ;
    • Se ranger dans les rangs sans pousser, se bousculer, crier ou parler ;
    • A la garderie du soir, se rendre au réfectoire de suite après la sortie des cours ;
    • Dans les rangs ou sur le chemin de l’école, se conduire parfaitement sans geste ou parole grossière, sans jeux ni bousculades ;
    • Ne pas apporter d’objets précieux, dangereux, inutiles ou à vendre ;
    • Penser à des collations équilibrées, saines ou nourrissantes : éviter chiques, chips, chewing-gum ;
    • Veiller à ne pas apporter à l’école de l’argent inutile ;
    • Avoir de l’ordre dans son cartable et dans sa tenue vestimentaire.

 

  • CONDUITE

Les points suivants entraîneront une réaction ferme et immédiate et seront signalés aux parents :

  • Langage grossier ou attitude irrespectueuse vis-à-vis des condisciples ou des membres de l’équipe éducative ;
  • Sortie de l’école sans autorisation – absences injustifiées
  • Jeux dangereux et violents – devoirs non faits
  • Arrivées tardives et répétées – dégradations volontaires
  • Détention d’objets dangereux – refus d’obéissance
  • Rackets, vols, menaces – actes de vandalisme

 

En cas d’infraction graves et répétées, les sanctions suivantes seront appliquées :

  • remarque par l’enseignant au-delà et note dans le journal de classe
  • blâme par la Direction et convocation des parents
  • retenue pour réaliser un travail prescrit et constructif sans possibilité de s’y soustraire
  • renvoi d’un jour
  • renvoi définitif.

 

Remarque : le renvoi, même pour une période déterminée, est une sanction grave. Il ne peut être donné sans en informer les parents. C’est le Pouvoir Organisateur seul qui peut décider du renvoi de l’enfant. L’école mettra les parents concernés au courant de la procédure, le droit de défense étant toujours assuré.

 

Croyez bien, Chers Parents, que nous souhaitons mettre avant tout l’accent sur la prévention, mais nous tenon à prévenir les enfants et parents qui, délibérément, perturberaient l’harmonie de la vie scolaire de notre Communauté, que des sanctions existent et seront appliquées.

 

 

 

  • RETARDS ET ABSENCES

Soyez très stricts concernant l’heure d’arrivée à l’école.

Les retardataires doivent obligatoirement, avant de rentrer en classe, passer au bureau de la direction. Même si l’absence est signalée verbalement, un justificatif écrit est nécessaire dans tous les cas.

N’acceptez pas de rendez-vous de toutes sortes pour vos enfants pendant les heures de classe. Les absences perturbent votre enfant et sa classe.

 

Pour rester dans la légalité, l’enseignement primaire étant obligatoire, les absences doivent toujours être justifiées par écrit :

  • jusqu’à trois jours, un mot écrit des parents suffit (voir notification d’absence)
  • au delà de trois jours, un certificat médical est obligatoire. L’école est tenue de signaler les absences non justifiées à l’Inspection officielle qui peut être référer au Procureur du Roi.

 

Les parents doivent impérativement prévenir, le jour même, la direction ou l’enseignant de l’absence de leur enfant.

 

  • GYMNASTIQUE ET NATATION

 

  • un cours d’éducation physique est organisé dans toutes les classes primaires à raison de deux heures par semaine.
  • En 3ème et 4ème année, une heure d’éducation physique est remplacée par une heure de natation et une participation financière est demandée aux parents pour le déplacement en car.
  • Un certificat médical est nécessaire pour dispenser l’enfant de ce cours.
  • Pour une question d’hygiène, l’élève devra se mettre en tenue complète de sport (sandales, short, tee-shirt). Cette tenue devra se trouver dans un sac solide et tout devra être marqué aux nom et prénom de l’enfant.
  • Pour des raisons de sécurité, les bijoux sont interdits et les cheveux longs seront attachés.

 

  • OBJETS PERDUS

 

Régulièrement, des vêtements, chaussures, boîtes à tartines et objets divers sont abandonnés durant l’année scolaire.

Ces objets seront exposés chaque vendredi après-midi au réfectoire où il vous sera possible de les récupérer.

Plusieurs pièces ont déjà été remises à leurs propriétaires grâce à l’inscription du nom. Donc, afin d’éviter toute perte, nous vous demandons de MARQUER LES VETEMENTS ET OBJETS SCOLAIRES DE VOTRE ENFANT.

 

  • LE JOURNAL DE CLASSE

 

Le journal de classe reste le moyen de contact le plus sûr et le plus direct entre les parents et les enseignants (remarques, informations, demandes prises de rendez-vous, …)

Le fait de le consulter et de le signer régulièrement est un stimulant pour l’enfant et une source d’informations pour les parents. Pour toute communication faite à l’école, vous devez exiger que l’enfant rapporte le journal de classe signé par le titulaire.

 

 

  • FARDE DE COMMUNICATIONS

 

Toutes les communications ultérieures à celles-ci vous seront transmises sur feuilles dans la farde de communication. Nous vous demandons donc de vérifier la farde, de signer et renvoyer les talons le lendemain à l’école.

 

  • TENUE DES CAHIERS

 

Plus encore que les autres années, nous demanderons aux enfants de produire des efforts nécessaires pour soigner l’écriture et la présentation des cahiers et des feuilles. Pour des devoirs propres et bien soignés, il est indispensable de faire ceux-ci au brouillon.

De plus, une attention particulière sera accordée à l’orthographe.

 

  • SOINS – ASSURANCES – SANTE

 

  • l’école a souscrit un contrat d’assurance (responsabilité civile et accident) auprès de la compagnie WINTERTHUR.
  • En cas d’accident, l’école vous avertira dès que possible et, pour les cas graves, a choisi l’hôpital du C.H.U pour accueillir votre enfant.
  • Pour tout accident nécessitant des soins en dehors de cours, avant toute démarche, de contacter la direction de l’école pour obtenir les documents utiles.
  • A la suite de tout accident, un formulaire de déclaration est complété par l’école. Le volet ‘certificat médical’ doit être retiré par les parents et rentré dans les 24 heures à l’école dûment complété par le médecin.
  • Après cette déclaration, les relations entre les parents et la Compagnie s’effectuent par l’intermédiaire du BUREAU DIOCESAIN DE LIEGE

Rue du Vertbois, 22/011

LIEGE

  • l’assurance couvre les accidents survenus pendant toute activité autorisée par la Direction, ainsi que tout accident survenu sur le chemin de l’école.
  • Elle ne couvre ni les vols, ni les dégâts matériels accidentels tels que bris de lunettes, vêtements déchirés, etc…

 

  1. DIVERS

 

  • PEDICULOSE

Il peut arriver qu’un enfant parfaitement propre attrape par hasard des poux. Ces bêtes font un retour en force, chaque année, à la rentrée scolaire.

 

Surveillez la plus petite démangeaison, examinez la tête des enfants afin de traquer les œufs (lentes) dès leur apparition… et prévenez de suite l’école. Si elles débarquent, se munir de produits, shampooings spéciaux vendus en pharmacie et de beaucoup de patience… toutes les lentes, même mortes, doivent être enlevées.

 

Soignez toute la famille et nettoyez soigneusement les vêtements en contact avec les cheveux, en particulier les oreillers.

 

Les infirmières du Centre de Santé passent régulièrement dans l’école pour enrayer d’éventuelles épidémies.

  • POUR UNE MEILLEURE INFORMATION

Autant que faire se peut, nous utiliserons la porte vitrée de l’entrée principale pour afficher différents avis vous tenant informés du vécu de l’école.

 

  • CALENDRIER SCOLAIRE 2004/2005

Voir en fin de règlement

  • LE CORPS ENSEIGNANT

Direction

  1. Georges MONSEUR rue Toussaint Gerkens, 22 4052    BEAUFAYS

 

Ecole primaire :

Mmes Christine BROUWERS, Anne BALSACQ, Cécile LAPIERRE ;

Mes Eric FAGNOUL et Carlo ZAMBITO

 

Ecole maternelle :

Mmes Hélène DELVOYE, Sylvie MURRUNI, Nadine THONON.

 

Puéricultrice :

Mmes Dominique THIRY et Anne GOCHEL

 

Education physique :

Mme Françoise BERTRAND

 

Agent PMS :

Mme Chantal DEKEYSEL

 

Logopède :

Mme Monique RAES

 

Maître Spécial 2ème langue :

  1. Vincent EIGENSTETTER

 

 

  • PRESENCE DE LA DIRECTION

Devant la nécessité de me partager entre les 3 implantations, je me trouverai à Saint-Martin tous les matins et le lundi après-midi.

Différentes réunions à l’extérieur peuvent justifier des modifications à l’horaire ci-dessus. Vous pouvez toujours me joindre, à tout moment, sur mon GSM :

0486/44.89.23

Nous conviendrons, si nécessaire, du meilleur moment pour nous rencontrer.

 

  • DISPOSITION FINALES

 

Le présent règlement d’ordre intérieur ne dispense pas les élèves, leurs parents ou la personne responsable, de se conformer aux textes légaux, règlements et instructions administratives qui les concernent, ainsi qu’à toute note ou recommandation émanant de l’établissement.


CHAPITRE II

 

REGLEMENT DES ETUDES

 

  1. un règlement des études… Pourquoi ?

 

Comment savoir si mon enfant travaille bien en classe ?

Puis-je rencontrer son enseignant ?

Quand y aura-t-il des bulletins ?…

 

Des questions auxquelles le règlement de l’école va tenter de répondre…

 

Le règlement des études est en conformité avec les projets éducatif et pédagogique du Pouvoir Organisateur.

(décret ‘Missions’ du 27.07.1997 art. 78)

 

  1. PARTENAIRES DE L’ECOLE

 

* CENTRE PSE :      Centre médical

rue Trappé, 20

4000 LIEGE

Tél. : 04/232.40.80

Visite médicale pour les élèves de 1ère et 3ème maternelle,

1ère, 2ème, 4ème et 6ème primaire.

Tests de l’ouïe et de la vue pour les élèves de 3ème maternelle.

 

* CENTRE Psycho-Médico-Social (PMS)

psychologue : Madame WLODARCZAK

Boulevard d’Avroy, 80

4000 LIEGE

Tél. : 04/223.03.59

 

Des tests seront proposés aux enfants de 3ème maternelle afin de faire le point au seuil de leur rentrée en 1ère année.

Si votre enfant rencontre un problème, vous pouvez demander à l’enseignant de votre enfant ou à la direction une intervention du centre PMS.

 

L’avis du Centre PMS est indispensable pour :

  • le maintien en 3ème maternelle d’un enfant soumis à l’obligation scolaire ;
  • permettre à un enfant de cinq ans (3ème maternelle) de fréquenter la première année primaire ;
  • permettre à un enfant de fréquenter l’enseignement primaire pendant une huitième année

 

* Centre de rééducation et de guidance (CRE)

rue de l’Etang, 94

4102 SERAING

Ce centre peut accueillir des enfants en difficultés (traitement logopédique, …)

 

 

  1. EVALUATION

 

Examen, contrôle, bilan… que de termes qui nous rappellent parfois de mauvais souvenirs… l’école est avant tout un lieu d’apprentissage et non un lieu d’évaluation.

 

Deux types d’évaluation se rencontrent :

* l’évaluation formative :

Au cours de son apprentissage, l’enfant réalise différentes recherches, divers exercices d’application. Au cours de ces exercices, l’enfant prend conscience de ses progrès et d’éventuelles lacunes pour envisager avec l’enseignant des pistes d’amélioration. L’enfant a droit à l’erreur qui peut être source de progrès.

Les différentes attitudes et comportements peuvent être auto-évalués par l’enfant. Cette évaluation sera appréciée par l’enseignant lors d’un entretien personnalisé avec l’enfant.

 

* l’évaluation certificative :

  1. Des bilans

Au terme des différentes étapes d’apprentissage et d’éventuelles remédiations, l’enfant est confronté à des épreuves dont l’analyse des résultats est communiquée dans le bulletin.

Chaque année, ces ‘contrôles’ sont conservés dans une farde pour pouvoir apprécier les progrès de l’enfant et prendre une décision (de réussite ou non) en fin d’année.

Dans la mesure du possible, ces bilans seront répartis sur l’ensemble de la période pour éviter le ‘stress’ et la perte de temps d’une ‘session d’examens’.

Néanmoins, certaines matières qui nécessitent une vue d’ensemble (synthèse) seront évaluées en fin de période.

Pour permettre un suivi régulier de l’enfant, l’année scolaire se composera de quatre périodes :

  • septembre – octobre : remise des bulletins le 24 octobre,
  • novembre – décembre : remise des bulletins et rencontre des parents le 19 décembre,
  • janvier – février – mars : remise des bulletins et rencontre des parents le 2 avril,
  • avril – mai – juin : remise des bulletins et rencontre des parents le 28 juin.

 

En cas de modification de ce calendrier, les parents seront avertis par une circulaire. Si un enfant ne participe pas à une session de contrôles, le conseil de cycle décidera de la réussite ou non en fonction des résultats antérieurs.

 

  1. Un certificat

            En fin de 2ème primaire, des épreuves externes (enseignement libre) sont proposées aux élèves.

En fin de scolarité, des épreuves externes (examen interdiocésain) sont proposées aux élèves de 6ème année. Le CEB (Certificat d’Etudes de Base) est délivré en fonction de la réussite de cette épreuve, mais aussi des résultats obtenus lors des différents bilans de 6ème année. La décision de son obtention est prise par la Commission d’attribution du CEB.

 

 

  1. Contact entre l’école et les parents

 

Les parents peuvent rencontrer la direction et les enseignants avant la classe (mais veillez à respecter l’horaire), après la classe ou mieux encore, en prenant rendez-vous. Le journal de classe en est un excellent moyen.

Au cours du premier trimestre, une réunion sera organisée dans chaque cycle afin de déterminer les compétences et les savoirs à développer, les moyens d’évaluation, les objectifs et les attentes particulières.

Une rencontre individuelle des parents aura lieu à la fin de chaque trimestre lors de la remise des bulletins. Elle permettra de faire le point sur l’évolution de l’élève, ainsi que sur les possibilités de régulation et en fin d’année, d’expliquer la décision prise par le conseil de cycle.

En fin de scolarité, les enseignants pourront expliciter les choix d’études conseillée.

A l’école maternelle, les parents peuvent dialoguer avec l’enseignante lors de l’entrée en classe. Les travaux de l’enfant seront remis aux parents à la fin de chaque trimestre.

 

  1. Conseil de cycle

 

Il est composé de la direction et des enseignants de cycle.

Le PMS peut être consulté.

Dans le cadre de la concertation, les enseignants feront régulièrement le point sur la progression de leurs élèves.

Le conseil de cycle statuera :

  • sur le passage de classe à l’intérieur du cycle,
  • sur le passage de cycle en collaboration avec les enseignants du cycle supérieur auxquels ils communiqueront leurs conclusions.

 

  1. Disposition finale

 

Le présent règlement des études ne dispense pas les élèves et les parents de se confronter aux textes légaux, règlements et instructions administratives qui les concernent ainsi qu’à toute note ou recommandation émanant de l’établissement.

 

 

 

 

 

 

 

 

NOTRE PROJET EDUCATIF

 

Objectif général d’une école chrétienne :

  • où la vie a un sens : une vie vécue dans l’amour et le service des autres en union avec l’esprit du Christ ;

Notre objectif est de tout mettre en œuvre pour mener chaque enfant le plus loin possible dans son développement et sa formation générale.

  • où chaque enseignant s’efforcera de connaître votre enfant, de le comprendre, de l’écouter, de l’encourager… tout simplement de l’aimer. Ces relations supposent beaucoup de patience et d’amour.

 

Notre école sera :

  • attentive aux meilleurs méthodes pédagogiques,
  • formative et épanouissante tant au niveau intellectuel que corporel,
  • ouvre aux problèmes extérieurs,
  • accueillante et ouverte à tous,
  • un centre de vie où chacun sera aidé à donner le meilleur de lui-même.

 

Notre école s’efforcera :

  • d’aider à aimer, à créer, à découvrir, à s’exprimer,
  • de donner le goût du travail bien fait,
  • d’apprendre à vivre en respectant les autres et leurs biens,
  • de faire progresser les enfants suivant leurs aptitudes.
  • De développer :
    1. le goût de l’aventure, de l’autonomie, de la responsabilité,
    2. le sens du beau, du bien, du respect, de l’amour et de l’amitié.

 

L’école organisera des rencontres constructives parents-enseignants et sera attentive aux parents pour lesquels le contact avec le milieu scolaire reste difficile.

 

La direction et les enseignants s’efforceront de mettre à la disposition de tous, les moyens nécessaires pour réaliser les objectifs de l’enseignement primaire chrétien.

 

… s’inscrit dans…

 

 

LE PROJET EDUCATIF DU RESEAU LIBRE CATHOLIQUE

 

 

La communauté éducative (enseignants, parents, élèves, personnel ouvrier), et chacun selon ses compétences, entend poursuivre les objectifs généraux du système éducatif en…

 

formant la personne

L’école se propose de développer la personnalité toute entière de l’élève, de l’éveiller aux dimensions de l’humanité, qu’elles soient corporelles, intellectuelles, affectives, sociales ou spirituelles. Elle le fait en mettant chacun en rapport avec les œuvres de la culture : artistiques, littéraires, scientifiques et techniques.

L’école veut accueillir l’enfant tel qu’il est.

Elle l’aide à accéder à l’autonomie et à l’exercice responsable de la liberté.

Elle accorde un soutien privilégié à ceux qui en ont le plus besoin.

 

formant des citoyens

L’école vise à former le citoyen de sa région, de son pays, de l’Europe et du monde en une société démocratique fondée sur le respect des droits de l’homme. Pour que les élèves deviennent des acteurs de la vie sociale, soucieux de paix et de justice, l’école développe en son sein des pratiques démocratiques. De cette manière, elle les prépare à prendre part à la vie collective, dans ses dimensions associatives et politiques.

 

formant l’acteur de la vie économique

L’école veut assurer le développement des aptitudes (responsabilité, efficacité, créativité) nécessaires à l’insertion dans la vie économique, sociale et professionnelle au service de la personne et de la société.

 

à la lumière de l’Evangile

L’école promeut dans sa démarche éducative des valeurs évangéliques qui sont aussi bien le commun de l’humanité : respect de l’autre, confiance dans les responsabilités de chacun, sens du pardon, don de soi, solidarité responsable, intériorité, créativité… Elle se veut particulièrement attentive aux plus démunis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PROJET PEDAGOGIQUE

 

I.               DANS LE CADRE LEGAL

 

 

Notre projet pédagogique s’inscrit dans le cadre légal suivant :

  • Assurer à tous une égalité d’accès à l’école
  • Assurer à tous les mêmes chances de réussite
  • Assurer à tout l’acquisition des socles de compétences.

 

Il poursuit les objectifs suivants :

  1. Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves ;
  2. Amener tous les élèves à s’approprier des savoirs et à acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle ;
  3. Préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’uns société démocratique, pluraliste et ouverte aux autres cultures ;
  4. Assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale.

 

(Art. 6 du décret ‘Missions’ du 24 juillet 1997)

 

 

 

 

 

II.             EN REGARD DU PROJET EDUCATIF

 

  1. créer une communauté scolaire animée d’un esprit évangélique

par une conception chrétienne de la vie intégrée dans l’organisation de l’école et concrétisée à travers des projets réalisés ;

  1. développer la personnalité de l’enfant en tant que créature nouvelle

l’école aide l’enfant :

  • à prendre conscience de sa vie intérieure, pour lui permettre d’entrer en relation avec Jésus-Christ ;
  • à expérimenter dans son vécu scolaire, toutes les valeurs chrétiennes, notamment de solidarité responsable et de respect de la personne ;
    1. faire acquérir une connaissance du monde, de la vie et de l’homme illuminé par la foi.

L’enseignement propose une culture constamment éclaire par la foi.

 

 

 

  • NOTRE OBJECTIFR : METTRE EN PLACE

LE PROJET PEDAGOGIQUE DU RESEAU

 

 

  1. s’enrichir de la diversité des autres et devenir citoyen

 

L’école fondamentale chrétienne se veut être d’abord un lieu où les enfants et les adultes découvrent leur diversité sociale et culturelle comme une richesse à exploiter pour grandir ensemble. Des temps et des lieux d’accueil sont gérés ensemble de façon à valoriser l’expression de cette diversité. Dans les activités, les échanges sont menés pour mettre en valeur les différentes sensibilités et les repères affectifs, culturels et cognitifs propres à chacun.

 

Le souci de comprendre l’autre et de se faire comprendre traverse toutes les actions et les démarches vécues, cela en cohérence avec l’esprit de l’Evangile. Les enfants et les adultes approfondissent la construction de leur dimension sociale. Ils s’engagent dans l’accueil de l’autre et le respect mutuel et vivent le plaisir du dialogue, de la participation et de la prise de responsabilité solidaire.

 

Ils assument les conflits inhérents à la vie et élaborent ensemble des moyens pour les gérer. En apprenant la réalité de la vie à l’école, ils apprennent aussi leur rôle de citoyen responsable dans la société. Cette construction de soi avec et par les autres, animée de la référence à Jésus-Christ, influence l’organisation de tous les apprentissages spécifiques dévolus à l’école.

 

  1. construire le savoir

 

Ainsi, l’école qui respecte chacun favorise un processus d’apprentissage dans lequel l’enfant est acteur, et non spectateur. Il est placé en situation où il doit se mettre en recherche en recourant à ce qu’il sait déjà, ce qu’il sait faire mais aussi aux savoirs des autres. Il avance par tâtonnements. L’erreur est permise et devient un levier qui l’aide à s’interroger et à réorienter sa recherche pour progresser. L’enfant développe son intuition et sa créativité pour construire un ou des solutions.

 

Dans ce processus, l’enseignant a pour tâche de proposer, au départ, des situations-problèmes qui interpellent l’intérêt de la curiosité de l’enfant, et qui le centrent sur les compétences et les connaissances à construire.

 

L’enseignant veille aussi à organiser l’aspect interactif de ces apprentissages. Il incite chaque enfant à partager avec les autres, le chemin qu’il a suivi, les problèmes rencontrées et les solutions trouvées.

 

L’enseignant prépare les informations et les supports dont l’enfant pourrait avoir besoin pour dépasser l’obstacle qu’il rencontre. Il les propose adéquatement en fonction du chemin de chacun.

 

  1. pratiquer l’évaluation formative

 

Il s’agit d’une activité d’observation qui permet à l’enfant et à l’enseignant d’être plus conscients de l’apprentissage qui se réalise et de la manière de le mener à bien. 0n s’intéresse surtout à ce qui se passe quand l’enfant construit ses compétences et ses connaissances et non plus seulement à l’obtention d’un résultat, d’une réponse exacte d’emblée. En observant l’enfant, en fonction des grilles de comportements attendus, l’enseignant se rend compte des procédures utilisées et des obstacles rencontrés. Il peut ainsi lui proposer de nouvelles activités pour progresser vers l’objectif à atteindre. L’enfant peut continuer à grandir, à se former ; il n’est plus purement et simplement référé au niveau de développement de compétences visées, mais aussi aux démarches les plus adéquates pour y arriver. Cette évaluation formative rend l’enfant acteur et responsable de son développement dans la mesuire àù elle s’accompagne d’une auto-évaluation.

 

  1. assurer la continuité des apprentissages en cycles

 

Apprendre nécessite du temps et construire des compétences est un processus lent et complexe exigeant plus d’une année scolaire. C’est pourquoi un ‘continuum pédagogique de 2,5ans à 12 ans’ est à mettre en place. Il est structuré en 4 périodes d’apprentissages appelées CYCLES.

 

Dans les cycles, les enseignants organisent les activités d’apprentissage de manière à faire progresser chaque enfant à partir de ce qu’il a construit. Vu que les enfants du même âge ou d’âges différents sont à des niveaux de développement différents, ils rejoignent des groupements variés organisés par les enseignants. Ceux-ci le font en étant conscients des possibilités de chacun et des objectifs à poursuivre à court et à plus long terme. Les enseignants gèrent en co-responsabilité les activités sur la durée du cycle. L’ensemble de l’équipe éducative est responsable du développement des compétences et de la construction des connaissances de 2,5 ans à 12 ans. Cette structure en cycles permet à l’enfant de vivre une scolarité sans redoublement. Il faut néanmoins mettre en place des organisations qui permettent aux enfants les plus en difficulté d’atteindre les exigences légales attendues.

 

  1. différencier les apprentissages

 

Tous les enfants sont différents. Chacun a sa façon de rentrer dans l’apprentissage proposé, d’y réagir, de le mener à bien, de le vivre affectivement. Chacun a son rythme, sa culture, son degré d’obstination, ses limites de vigilance.

 

L’organisation de l’apprentissage ne peut se concevoir comme un déroulement standardisé. Il s’agit de proposer aux enfants de nombreuses situations ouvertes avec, chaque fois, des modes d’approche différents : approche écrite, dessinée, orale, manipulée, jouée, … On permet ainsi à chaque enfant de trouver les éléments qui sont nécessaires à sa progression.

 

Différencier, c’est aussi être attentif à varier les sollicitations en cours d’apprentissage pou rue chacun progresse et aille le plus loin possible à partir d’où il est, et de sa manière à faire.

Les enseignants ne privilégient plus une production finale dans un même laps de temps imparti pour tous. Ils valorisent les brouillons de chacun et poursuivent, individuellement, leur stimulation en conséquence.
 

Différencier, c’est donc croire qu’ils sont tous capables de progresser. C’est alors avoir la volonté de rechercher les outils les plus pertinents pour surmonter les obstacles rencontrés.

 

  1. pratiquer un métier collectif

 

Les enseignants, avec tous les partenaires de l’école, sont solidairement responsables de la mission qui est la leur dans l’école en cycles. La collaboration de tous est requise pour aider l’enfant à développer les mêmes compétences de 2,5 à 12 ans et pour assurer le développement global, à la fois affectif, psychologique, moteur et intellectuel. Ces objectifs nécessitent d’articuler les activités d’apprentissage dans les différentes manières, de vivre des activités-projets et des moments de liberté, de prendre en compte le potentiel de chacun.

 

Cela ne sera possible que grâce à un travail de concertation et d’ajustement permanent entre tous les enseignants. Les échanges et partages permettront de relier les activités pour que les enfants intègrent véritablement les compétences et connaissances visées.

 

Cela n’est réalisable que si chaque enseignant sort de son isolement et investit dans les aspects collectifs de son métier.

 

  1. construire une communauté ouverte sur l’extérieur

 

L’école est un système dans lequel toute personne doit se sentir personnellement responsable de l’éducation de chaque enfant. Pour créer un même mouvement où tout le monde est impliqué et où chacun a son rôle à jouer (enseignants, parents, Pouvoir Organisateur, direction partenaires socio-culturels, enfants), il faut se donner du temps et des moyens. C’est à cette condition que va se développer, progressivement, le sentiment d’appartenir à une communauté engagée dans un projet collectif enrichi de la diversité de chacun.

 

L’école doit prendre en compte et considérer comme une richesse la variété culturelle des enfants qu’elle accompagne. C’est en s’appuyant sur l’histoire de chaque enfant qu’elle pourra l’aider à construire un avenir qui lui est propre.

 

Toutefois, l’école n’est pas seule. Elle doit tenir compte des réalités politiques, économiques et sociales et permettre à l’enfant de s’impliquer dans cette réalité et d’utiliser les ressources de son environnement.